Lantheuil

Un peu d'histoire

Origine du nom : du mot Lantos, patronyme d'un chef gaulois et du langage gaulois ialo, « clairière, champ ». Lantheuil est donc « la clairière de Lantos ».

Situé à égale distance de Caen et de Bayeux, le village a peut-être été une place de guerre, de même que Vaussieux, où un camp était établi. Depuis le début du XVIIe siècle, la localité entretient des relations étroites avec la famille de Turgot, le château de Manneville étant pendant longtemps un lieu important dans le village. Comme fréquemment dans la région les hommes sont le plus souvent journaliers, la principale activité étant l'agriculture ou tailleurs de pierre, tandis que les femmes sont pour la plupart dentellières. Jusqu'en 1790, le domaine de Lantheuil est établi en paroisse, tandis que celui de Pierrepont, où un couvent laïc a été fondé par un curé de Lantheuil, est une succursale de la paroisse d'Amblie. Ces deux domaines sont réunis en 1835 par M. Turgot, préfet du Calvados. Au XIXe siècle, l'industrie est quasiment absente, à l'exception de deux ou trois fabriques d'allumettes. À la fin du XXe siècle, l'agriculture est moins importante qu'auparavant, la majorité des actifs travaillant sur Caen.